Actualités Appareils

Quel équipement pour faire de la vidéo sous-marine ?

Le choix d’une caméra pour prendre des vidéos sous la mer n’est pas une mince affaire. Avec tous les modèles actuellement proposés, il est difficile de s’y retrouver. Et pourtant, faire de la vidéo sous-marine ne se limite pas qu’au choix de l’appareil. D’autres éléments devront aussi être ajoutés à cet équipement. Voici donc une liste des éléments les plus essentiels.

Utiliser un caisson étanche pour l’appareil

Le premier élément à considérer sera certainement l’étanchéité. Sur le marché, il existe des appareils qui sont directement étanches. Mais il y a aussi d’autres modèles qui nécessitent un accessoire d’étanchéité. Tel est l’importance d’un boîtier étanche. Un élément qui devrait être inclus dans notre équipement de vidéo sous-marine. En général, il existe des caissons étanches conçus pour des appareils photo et vidéos spécifiques. Comme on peut d’ailleurs le découvrir sur Dive Avenue. Certaines marques comme Canon par exemple proposent des boîtiers étanches adaptés à chacun de leurs modèles. Comme dans le cas d’un appareil reflex ou compact. Il en est de même pour les séries GoPro. Des boîtiers étanches sont également proposés pour chaque modèle. Par contre, si l’appareil avec lequel on va faire de la vidéo ne possède pas de boîtier étanche qui lui est proprement dédié, il y a aussi d’autres alternatives. Il y a aussi des étuis et housses étanches de format standard qui peuvent s’adapter à différents types de caméra.

Utiliser un système d’éclairage supplémentaire

L’éclairage est un autre élément qui doit conditionner notre équipement de vidéo sous-marine. En effet, dans les profondeurs, il fait sombre. Et même en utilisant le flash par défaut de cet appareil, sa portée de capture sera considérablement réduite sous l’eau. Pour cela, il faut prévoir d’autres supports d’éclairage pour une vidéo sous-marine réussie. Un autre flash sera donc nécessaire en renfort. C’est le cas du strobe, qui est une lampe à éclat très puissante. Il y a aussi le phare. Cet autre accessoire peut émettre un faisceau lumineux pendant une longue durée. Il s’utilise de la même manière comme une lampe de poignée. Telles sont les options. Cependant, pour obtenir de meilleur résultat, il faut aussi mettre l’accent sur certains aspects. Par exemple, considérer la puissance émise par la lumière du flash ou du phare. Ou encore, l’angle de portée du faisceau lumineux.

Opter pour les filtres rouges pour les petites plongées

Pour les fervents utilisateurs des caméras d’action de type GoPro, le filtre rouge peut être utilisé à la place de l’éclairage. Notons qu’une caméra GoPro peut être très pratique pour la plongée. Car elle peut être moins encombrante qu’une caméra conventionnelle ou professionnelle. Et le filtre rouge permet à la caméra d’atteindre un niveau de couleurs et de visibilité plus satisfaisant. Mais il faut savoir que le filtre rouge n’est efficace qu’entre 5 à une trentaine de mètres de profondeur. Au-delà de cette moyenne, cet accessoire ne servira à rien. Et il faut alors prévoir un système d’éclairage plus adapté pour l’activité. Par ailleurs, il y a aussi le filtre rose, qui à la place du filtre rouge, s’utilise à moins de 5 mètres de profondeur.

Ne pas oublier les supports de fixation de la caméra

Entre perche télescopique, bracelet de fixation, et fixation au masque, la fixation est aussi un élément indispensable. Il est clair qu’on tient mieux notre caméra dans les mains, même lors d’une plongée. Cependant, il arrive que cela réduise également nos mouvements tout au long de cette exploration sous-marine. C’est à partir de là qu’on accorde de l’importance aux systèmes de fixations. Avec les caméras GoPro, il existe plusieurs systèmes de fixation très confortables pour capturer des images en toute simplicité. Cependant, si on descend à plusieurs mètres plus bas, il faut un appareil beaucoup plus puissant, précis, et lourd aussi. Dans ce cas, il faut utiliser des supports et des bras de fixation adaptés au modèle d’appareil qu’on utilise.